News du Burkina Faso

Bientôt des assises nationales et un gouvernement

Paul-Henri Damiba

Selon des sources de Lefaso.net, le chef de l’État, le LCL Paul-Henri Damiba, a reçu dans la matinée de ce mercredi 23 février 2022 les projets de charte et d’agenda de la Transition, de même que le projet d’une charte des valeurs pour la refondation de l’État.

Selon nos sources, des assises nationales seront convoquées bientôt pour amender et valider ces projets. La validation devrait ouvrir la voie à la mise en place d’un gouvernement.

Par ailleurs, selon des sources locales, le LCL Damiba aurait effectué une visite sur le front des combats hier dans les zones de Pama et de Tankoualou.

En compagnie du chef adjoint du commandement des opérations du théâtre national des opérations, le LCL Roméo Djassanou Ouoba, il serait allé remobiliser et encourager les hommes.

Lefaso.net

Une explosion sur une mine artisanale

Des mineurs travaillent dans une mine d’or clandestine

Un stock de dynamite a explosé, lundi, sur un site d’or artisanal dans l’ouest du Burkina Faso. Le bilan s’élève mardi à plus de 60 morts et une quarantaine de blessés. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l’explosion.

L’explosion d’un stock de dynamite, lundi 21 février, sur le site d’orpaillage de Gomgombiro a tué des dizaines de personnes dans la région du sud-ouest du Burkina Faso.

La télévision nationale du Burkina Faso, citant des responsables locaux, a annoncé mardi un bilan d’environ 60 morts et une dizaine de tués. Selon une source judiciaire citée par Reuters, le bilan s’élevait à 63 morts et 40 blessés.

« Nous avons 55 corps sur le site », avait déclaré à l’AFP dans la nuit de lundi à mardi le Haut-commissaire de la province du Poni, Antoine Marie Sylvanus Doamba, qui s’est rendu sur les lieux du drame. Une source hospitalière avait précisé que des femmes et des enfants faisaient partie des victimes. « Le bilan pourrait s’alourdir puisque des blessés se trouvent toujours dans un état critique et leur pronostic vital est sérieusement engagé », a-t-elle précisé. 

« Les victimes ont été tuées par une explosion occasionnée par un incendie sur une zone d’entreposage de bâtons de dynamites de contrebande » qui fait aussi « office de marché sur le site d’orpaillage », a explique un habitant de Gomgombiro. Il a décrit des « scènes d’horreur », des arbres déracinés ou calcinés et un « large cratère » sur les lieux du drame.

France 24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.