Archives pour la catégorie Célébration

Action de grâce

Le samedi 14 septembre, à l’occasion de la clôture de la retraite qui a eu lieu 12 rue Commandant Charcot, nous avons célébré les jubilés de l’année  :

  • Claudette Montchanin  : 70 ans de vie religieuse
  • Marinette Reynard et Jeanne Chomienne  : 60 ans de vie religieuse
  • Marie Paule Demont  : 50 ans de vie religieuse.

Un heureux temps pour rendre grâce en congrégation pour ces vies données, pour les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles, par elles et avec elles.

À la fin de la célébration, chaque jubilaire a exprimé son action de grâce pour le chemin parcouru, un chemin pas toujours facile, mais un chemin sur lequel bien des personnes ont été présentes pour aider, soutenir, encourager, mais surtout la présence permanente de Celui à qui elles avaient fait confiance pour la vie  : le Seigneur Jésus, lui, le fidèle qui a soutenu la fidélité de chacune.

De nos cœurs jaillit un chant d’action de grâce  : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles, saint est son nom  ! »

Marie Nathanaël

Joie de l’engagement

Le groupe des jeunes professes

Après une longue attente (4 ans d’espérance), le maître de la moisson a bien voulu tourner son regard plein de miséricorde et de tendresse vers notre famille religieuse, en y envoyant des ouvriers pour sa moisson d’amour.

C’est ainsi que ce 29 août 2018, trois nouvelles sœurs se sont engagées dans la congrégation des Petites Sœurs de la Sainte Enfance. Elles répondent aux noms de sœur Alice Yanogo, sœur Odette Simporé, toutes deux venant de la paroisse Saint Michel Archange de Tanghin Dassouri et de sœur Marie Soulama de la paroisse notre Dame du Perpétuel Secours de Niangoloko.

Les textes liturgiques proposés par les jeunes professes en Jean 1, 35-51 nous révèlent la joie de la rencontre du Christ et le désir profond de demeurer avec Lui. « Que cherchez-vous ? » « Maître où demeures-tu ? ». Nos trois jeunes sœurs ont cherché le Christ, l’ont trouvé et veulent demeurer avec Lui. C’est là le sens de notre vie religieuse : être avec le Christ. Que Dieu leur donne toujours cette grâce.

La réponse des sœurs a été comme celle des disciples de Jean : « Où demeures-tu ? » Nous voulons demeurer avec toi. Ainsi, partant de l’actualité où la vie religieuse n’a plus de valeur, le président de la célébration a su expliquer les exigences des trois conseils Évangéliques auxquels nos jeunes sœurs s’engagent. «  Les personnes consacrées doivent savoir proclamer, par leur vie et par leurs paroles la beauté de la pauvreté, de la chasteté du cœur qui rend LIBRE pour le service des frères et celle de l’obéissance qui rend durables les fruits de la charité ».

Demeurer avec le Christ, c’est donc vivre les sentiments du Christ,

De gauche à droite : Marie Soulama – Alica Yanogo – Odette Simporé

rayonner la vie et la joie du Christ. « Partout où il y a les consacrés, il y a de la joie. C’est la joie de la fraîcheur, c’est la joie de suivre Jésus, la joie que nous donne le Saint-Esprit, pas la joie du monde. Alors la beauté de la vie religieuse c’est la joie ». La JOIE nous affirme le pape.

À la fin de cette célébration riche en enseignement sur la vie religieuse, nous avons laissé nos cœurs s’exclamer de joie par les pas de danse à l’action de grâce.

Après 64 ans de présence des Petites Sœurs de la Sainte Enfance au Burkina Faso, Marie est la première fille de Niangoloko à s’engager dans notre congrégation. Il y a de quoi rendre grâce à Dieu par la belle danse des gouins, car il fait toutes choses belles en son temps !

Que l’offrande de notre vie à Dieu trouve toujours grâce devant lui. Qu’il nous bénisse et nous fasse croître en nombre et en sainteté pour sa plus grande gloire et pour le salut de nos frères et sœurs.

VIVE LA SAINTE ENFANCE !

Sr Monique SAMPEBRE

Jubilés

Les sept jubilaires présentes avec la supérieure générale
Les heureuses jubilaires : Deuxième à gauche, Malou Derory supérieure générale. De gauche à droite : Marie-Jo Gache, Juliette Chazalet (50 ans). Yvonne Pataud, Jeannine Linossier, Marie Denise Poizat (60 ans) En bas : Andrée Moncorgé, Monique Desbourbes, Marie-Thérèse Pallanche (60 ans)

Madeleine Journoud 70 ans de vie religieuse, qui n’a pu être là

Elles étaient neuf, tels les neuf chœurs des Anges, pour chanter leur action de grâce au Seigneur qui les a comblées ! Il a comblé leur vie de ses dons d’amour, de paix, de joie et d’espérance. Chacune lui a fait confiance et s’est donnée entièrement à travers les différentes missions confiées.

Ce 4 mai, c’est toute la Sainte Enfance de France qui se rassemble pour ce joyeux événement auquel est présente notre supérieure générale, Malou Dérory qui se trouve en France.

Le bouquet liturgique

Tout d’abord, une célébration eucharistique joyeuse et recueillie à laquelle se joignent de nombreux membres de la communauté du Chemin Neuf ; elle est présidée par un prêtre de cette communauté. À travers les symboles de la marche, chacune peut retracer le chemin qu’elle a parcouru durant 50, 60 et 70 ans de vie religieuse :

« Marche avec nous, Jésus ressuscité… Aucun soir ne pourra ravir en nous la joie… Que ta voix nous rassure… »

« Il n’est pas d’autre signe de vie que de donner l’amour,
« Nous l’avons reconnu à la tombée du jour
« Alors qu’en nous se lève l’étoile du matin.

La fête se poursuit par un repas festif. Avant de nous attabler, nous bénissons encore le Seigneur pour ses bienfaits :

« Dans la clarté du jour présent, Dieu soit béni.
« Dans le soleil de tous nos ans, Dieu soit béni.
« Dans nos hivers et nos printemps, Dieu soit béni.
« Quand vient le temps des cheveux blancs, Dieu soit béni.

« Jésus-Christ, le Seigneur,
« Apprends-nous, comme toi, à bénir sans cesse
« Le Dieu de tendresse.

Tables magnifiquement décorées

Les tables sont magnifiquement dressées autour desquelles les élues du jour sont rassemblées. Un menu de choix nous est servi ; la joie et la bonne humeur sont de la partie !

Dans l’après-midi nous nous retrouvons pour partager quelques souvenirs et visionner un film Net for God : « Vivre, Jouer, Aimer ».

Mais le moment de partir est vite là. Pour notre plus grande joie, et la leur… nos trois sœurs de l’EHPAD de Villerest (près de Roanne) ont pu venir, amenées par Irène, mais elles doivent repartir sans tarder, car la route est longue… et la fatigue est là…

C’est une immense action de grâce qui monte au cœur de chacune pour avoir vécu une telle journée.

Marie Nathanaël

Voir la vidéo :

Depuis 40 ans, Mary et Michel Viénot partagent une passion, celle du théâtre comme un lieu de rencontre et de partage avec la pauvreté et la fragilité. Après des années fondatrices dans le mouvement ATD Quart Monde, ils décident de lancer leur propre compagnie, peu de temps après la naissance de leur fils Igor, handicapé mental. À travers leurs spectacles, la foi se fait l’expression de la vie et se dit avec humour, humanité, simplicité et profondeur.