Première messe au CEB

messe
Salle polyvalente transformée en chapelle

En ce 2 octobre, fête des Anges gardiens, a lieu la première rentrée scolaire des « Petits anges » au Centre Etienne Bedoin. Dès 5 h 45, des fidèles chrétiens entrent dans la cour et se dirigent vers la salle polyvalente pour la première Eucharistie. Un soulagement pour plusieurs d’entre eux, qui devaient faire au moins 3 km à pied chaque dimanche pour la messe.

Cette première messe confie la rentrée de tous les scolaires ; elle est surtout une action de grâce pour la disponibilité de la salle polyvalente qui facilite le rassemblement des chrétiens de la communauté chrétienne de « Cana et Galilée ». Comme le disait le président de la communauté à la fin de la messe : « C’est une grâce car nous n’avons pas versé 5 francs pour cette salle et voilà un don de Dieu ». Quelques femmes ont animé la messe. Depuis ce 2 octobre, chaque jour nous célébrons l’Eucharistie à 6 h 15 et tous les dimanches à 8 h.

En ce mois du rosaire, les chrétiens des deux communautés se retrouvent  à 17 h dans la même salle et chaque jour le nombre de participants aux prières et à la messe augmente. Les sœurs de la communauté ont animé le premier jour du rosaire, suivront les femmes, ensuite les hommes puis les jeunes et le tour recommencera.

Après le mois du rosaire, il y aura la prière tous les mercredis soir dans la salle polyvalente. Bientôt aura lieu la célébration de la  bénédiction des locaux.

La communauté du Centre Etienne Bedoin

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.